Archives mensuelles : novembre 2012

Photo0556

FIMAJE (2)

Un commencement est souvent modeste, mais c’était une bonne chose d’aller à FIMAJE. Merci aux organisateurs pour l’accueil, et pour le petit bout de table qu’il a été possible de débloquer à mon usage ^_^

Bah, sinon, comme on peut le voir ci-dessous, c’est toujours un peu marathon, les conventions, hein… y faut du carburant pour tenir la route. Pour ceux qui ne connaissent pas « l’autre côté du stand ».

A part ça, j’étais en bonne compagnie, avec Bruno et Olivier, deux des illustrateurs des Ombres d’Esteren (projet bien connu des rôlistes, auquel je participais intensément ces trois dernières années), vu qu’on faisait aussi la causette avec le public sur les différents projets auxquels nous participons dans le cadre du collectif de création Forgesonges.


Comme on peut le voir, eux aussi doivent recourir à la potion magique des teneurs de stand, même s’ils en font un usage aussi régulier que modéré. C’est pas une course de vitesse, hein, c’est plutôt une course d’endurance…. on peut également voir le stand du Graal, le regroupement de multiples associations de jeux de simulation dans le Grand Sud. C’est grâce à eux qu’on peut pleinement participer à ce genre de manifestations (et que j’ai eu mon bout de table, aussi).

Et malheureusement, parce que je suis un boulet et que mon vieux phone était à sec de courant, j’ai pas pu prendre d’autres photos, de mes compères de Forgesonges, de ceux du Graal, ou des chouettes stands comme l’Atelier Fantastique et la Camériste. Je vous les recommande, et je me suis maudit, mais alors maudit… avec mon téléphone en rade.

Bref… je suis un gros noob !

Père & Mère

Père Nuages et Mère Sylve sont considérés comme les créateurs du monde et fondamentalement, nul ne remet ce postulat en cause. 

Père Nuages apparaît comme un immense titan fait de brume, qui parcourt sans cesse Chiaroscuro pour de mystérieuses raisons. Les tentatives d’entrer en contact avec lui sont toujours infructueuses et, s’il lui arrive de s’arrêter parfois pour examiner quelque chose, nul ne sait ce qui motive sa curiosité silencieuse.

A l’inverse, Mère Sylve ne se manifeste que dans les rêves, comme un arbre doté d’un visage aux contours indéniablement féminins et aux yeux d’émeraude. On croit qu’elle vit au cœur de Primasilva, la grande forêt primordiale, mais seules quelques légendes antiques évoquent des héros qui seraient parvenus, autrefois, à atteindre les profondeurs ultimes de Primasilva.
Plusieurs fois par an, Père Nuages s’enfonce dans Primasilva et rejoint Mère Sylve. Le monde est bouleversé par cette rencontre, la Grande Conjonction, et de nouveaux territoires apparaissent, surgissant du néant.

Naturellement, les humains ont inventé des rites et même érigé des cultes visant à vénérer ces dieux. L’église des Laudateurs ou les adeptes du dieu céleste par exemples. Et de nombreuses autres croyances, comme la foi des Disciples de Jehanu ou les traditions animistes de la Sororité incluent des références et même parfois des prières à Père Nuages et Mère Sylve. Cependant, si leur existence est incontestable, il apparaît néanmoins futile à la majorité des gens de leur rendre un culte. Après tout, nul n’a jamais pu comprendre leurs motivations avec certitude, ni n’est parvenu à communiquer avec eux. Le paradoxe des dieux de Chiaroscuro est que leur existence est donc évidente pour tout le monde, que l’on en vient très souvent à s’interroger à leur propos, mais que ceux qui leur vouent réellement un culte sont en proportion très peu
nombreux.